Le communisme est-il dépassé ?

Combien de fois a-t-on déjà entendu ce slogan ridicule comme étant une certitude ? Pour les médias dominants et les capitalistes, c’est certain, le communisme est mort depuis que Gorbatchev a démissionné en 1991.

Et pourtant cette rengaine, d’essence purement idéologique, est utilisé depuis la révolution socialiste d’Octobre et fait partie intégrante de la propagande pour essayer de détourner les masses de l’esprit de révolution, qui serait en fait « dépassé » depuis toujours.

6368326

En 1925 l’intellectuel bourgeois Keynes écrivait déjà : « Ce que je lui reproche [au socialisme], c’est de n’être rien de plus qu’un résidu d’un système imaginé pour résoudre les problèmes d’il y a 50 ans, système basé sur une fausse interprétation d’une parole prononcée il y a cent ans » (Keynes, Aperçu sur la Russie, 1925).

Ironie du sort, à peine quatre ans plus tard la plus grande crise du capitalisme éclatait, que ce piètre économiste n’a d’ailleurs pas su anticiper et puis l’expliquer correctement. Keynes sera lui-même témoin de la montée extraordinaire du communisme à partir des années 1930-40.

En 1933, en pleine dépression, Charles Rappoport répondait à ce genre de calomnies qui continuaient encore à faire jaser les capitalistes dans un texte intitulé Le marxisme est-il périmé ? dans lequel constatant que le slogan « Le marxisme est périmé » est à la mode depuis au moins la révolution bolchévique de 1917, il montre que le marxisme est totalement d’actualité, et le restera toujours de par sa méthode d’analyse et sa théorie. Il commence par ceci : « Il n’est pas étonnant que ceux qui ont quelque chose à conserver, et qui, par définition, sont conservateurs, ceux qui veulent maintenir le régime existant, combattent la théorie marxiste puisque Karl Marx dit au régime capitaliste : « Frère, il faut mourir ! ». Et comme le régime actuel ferait plutôt disparaître toute l’humanité que de consentir à disparaître lui-même, il ne se passe pas une année sans qu’il y ait des littérateurs, de savants publicistes, académiciens ou autres, qui s’essaient à réfuter Marx. C’est même devenu une spécialité en Allemagne où il y a toute une catégorie de gens qu’on appelle d’un nom allemand « Marxvernichter » qui veut dire « assassins de Marx », et où tous les ans on voit recommencer le même assassinat. C’est ainsi qu’il existe sur le marxisme toute une littérature qui, par son ampleur, je ne dis pas par sa valeur, dépassera bientôt tout ce qu’on a écrit sur Shakespeare, Goethe ou Kant, les trois hommes sur lesquels on a le plus écrit.

Les attaques contre Marx ne nous étonnent pas. Marx n’a jamais été autant d’actualité, jamais les idées marxistes n’ont été aussi vivantes qu’aujourd’hui. Je ferai cet exposé du marxisme sans passion, objectivement, parce que Marx le mérite, ayant été un penseur objectif ».

Le reste du texte est disponible, en version actualisée, sur le site communisme-bolchevisme.net.

Advertisements
Cet article, publié dans Actualités, Capitalisme, Marxisme, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s